13/11/2012

Indignation - Philippe Roth

indignation-philip-roth-roman-dapprentissage--L-uEjZSg[1].jpgNous sommes en 1951, seconde année de la guerre de Corée. Marcus Messner, jeune homme de dix-neuf ans, intense et sérieux, d'origine juive, poursuit ses études au Winesburg College, dans le fin fond de l'Ohio. Il a quitté l'école de Newark, dans le New Jersey, où habite sa famille. Il espère par ce changement échapper à la domination de son père, boucher de sa profession, un homme honnête et travailleur, mais qui est depuis quelque temps la proie d'une véritable paranoïa au sujet de son fils bien-aimé. Fierté et amour, telles sont les sources de cette peur panique. Marcus, en s'éloignant de ses parents, va tenter sa chance dans une Amérique encore inconnue de lui, pleine d'embûches, de difficultés et de surprises.
Indignation, le vingt-neuvième livre de Philip Roth, propose une forme de roman d'apprentissage : c'est une histoire d'audace et de folie, d'erreurs et de tâtonnements, de résistances et de révélations, tant sur le plan sexuel qu'intellectuel. Renonçant à sa description minutieuse de la vieillesse et de son cortège de maux, Philip Roth poursuit avec l'énergie habituelle son analyse de l'histoire de l'Amérique - celle des années cinquante, des tabous et des frustrations sexuelles - et de son impact sur la vie d'un homme jeune, isolé, vulnérable.

 

Déçu Après avoir lu La Tache, et vu le film tiré de ce livre "La Couleur du Mensonge", qui m'avait vraiment marquée, j'ai voulu lire un des autres romans écrits par cet auteur.  Alors, peut-être que je ne me sens pas concernée du tout par le sujet, ou que cela ne m'intéresse pas, toujours est-il que je n'en garderai pas grand-chose.  C'est dommage !

 

Lu en octobre 2012

   

07:59 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

11/11/2012

Une Vie Française - Jean-Paul Dubois

une vie française.jpg

Jean-Paul Dubois offre un roman d'une ampleur réjouissante. Cinquante ans de la vie d'un homme au cœur d'une société française qui commence avec Charles de Gaulle et s'achève avec Jacques Chirac. Tout le roman est un mélange réussi entre l'anecdote et l'histoire, entre Mai 68 et les dîners de famille, entre la mort de Franco et le premier baiser avec la langue. Jean-Paul Dubois parvient à raconter un demi-siècle de politique française par le chemin des écoliers, drôle et désenchanté. En passant du rire aux larmes, de la mort à la vie, il nous offre une saga sans artifices, un livre-bilan, un roman palpitant.

Prix Femina 2004- Prix du roman Fnac 2004

 

SourireSourire C'est un roman que l'on est content de retrouver le soir.  Ce livre m'a enchantée par sa manière de décrire la vie du personnage, ses réactions face aux événements douloureux et heureux de sa vie.

 

Lu en février 2006 

 

15:26 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

30/04/2012

Les Âmes Grises - Philippe Claudel

les ames grises.jpg

Elle ressemblait ainsi à une très jeune princesse de conte, aux lèvres bleuies et aux paupières blanches. Ses cheveux se mêlaient aux herbes roussies par les matins de gel et ses petites mains s'étaient fermées sur du vide. Il faisait si froid ce jour-là que les moustaches de tous se couvraient de neige à mesure qu'ils soufflaient l'air comme des taureaux. On battait la semelle pour faire revenir le sang dans les pieds. Dans le ciel, des oies balourdes traçaient des cercles. Elles semblaient avoir perdu leur route. Le soleil se tassait dans son manteau de brouillard qui peinait à s'effilocher. On n'entendait rien. Même les canons semblaient avoir gelé. - C'est peut-être enfin la paix... hasarda Grossies. - La paix mon os ! lui lança son collègue qui rabattit la laine trempée sur le corps de la fillette. »

 

Prix Renaudot 2003, élu Meilleur livre de l'année 2003 par la rédaction de Lire, Grand prix 2004 des lectrices de Elle.

Adaptation cinématographie sortie en 2005 : Réalisation de Yves Angelo avec Jean-Pierre Marielle, Jacques Villeret, Marina Hands.  Je n'ai pas vu le film.

SourireSourireSourire Une écriture superbe.  On ne peut pas quitter ce livre, tant l'histoire est prenante.  Beaucoup de sentiments passent au travers de ce récit, entre autres la souffrance morale des personnages.

 

Lu en février 2006

10:59 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2012

Moon Palace - Paul Auster

moon palace.jpg

Marco Stanley Fogg raconte ici les circonstances étranges qui ont marqué sa vie, depuis son arrivée à New York en 1965 jusqu'à ce que, sept ans plus tard, il découvre l'identité de son père... à temps pour assister à son enterrement. Et ses amours, ses rencontres, sa misère, ses errances dans les paysages mythiques de l'Amérique rêvée constituent le matériau d'un formidable roman d'aventures en même temps qu'elles apparaissent comme les étapes d'un voyage initiatique aux confins de la solitude et de la déréliction.

 

J'ai lu ce livre, comme ce sera le cas pour d'autres mis sur ce blog, avant de commencer à répertorier mes lectures.  Honnêtement, je ne me souviens plus vraiment de l'histoire, mais comme cela m'a donné l'envie d'en lire au moins un autre de cet auteur, j'ai dû l'apprécier !

 

Lu avant octobre 2005

 

19:18 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Retour à Montechiarro - Vincent Engel

retour à montechiarro.jpg En 1855, dans le petit village toscan de Montechiarro, le père Baldassare gravit le chemin de la prestigieuse Villa Bosca en compagnie du tout jeune orphelin Adriano Lungo. Cet immense domaine est la propriété du comte Bonifacio Della Rocca, père d'un petit garçon et abandonné par la femme qu'il aimait éperdument : la princesse Lætitia Malcessati.

En 1919, la crise économique frappe l'Italie. Agnese, la petite-fille du comte Della Rocca, se voit contrainte d'épouser un fils de notable aussi obtus que violent, Salvatore Coniglio, afin de sauver la propriété familiale.

En 1978, Lætitia, l'arrière-arrière-petite-fille de la princesse Malcessati, revient à Montechiarro, ignorant tout des cinq générations de femmes qui s'y sont battues et y ont souffert le pouvoir absurde des hommes en quête de vaines révolutions.

Le Risorgimento, le fascisme, les années de plomb : chacune de ces trois périodes clés de l'histoire italienne sert de cadre à cette magnifique saga où les femmes cherchent à être heureuses et à rendre heureux, tandis que les hommes aspirent à conquérir le pouvoir et la gloire par la force, la ruse ou l'argent.

Prix Rossel des Jeunes et Prix des libraires du Livre de Poche

 

SourireSourireSourire  Ce livre a été acheté après avoir assisté à une conférence de Vincent Engel sur le thème de la littérature.  Je l'ai dévoré ! Une écriture superbe, mais aussi un magnifique roman qui nous raconte l'évolution de plusieurs générations avec beaucoup d'émotion. Un excellent bouquin !

 

Lu avant octobre 2005

19:17 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Brooklyn Follies - Paul Auster

brooklyn follies.jpgNathan Glass a soixante ans. Une longue carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan, un divorce, un cancer en rémission et une certaine solitude qui ne l'empêche pas d'aborder le dernier versant de son existence avec sérénité. Sous le charme de Brooklyn et de ses habitants, il entreprend d'écrire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu'il a croisés, rencontrés ou aimés. Un matin de printemps de l'an 2000, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood, perdu de vue depuis longtemps. C'est ensemble qu'ils vont poursuivre leur chemin, partager leurs émotions, leurs faiblesses, leurs utopies mais aussi et surtout le rêve d'une vie meilleure à l'hôtel Existence... Un livre sur le désir d'aimer. Un roman chaleureux, où les personnages prennent leur vie en main, choisissent leur destin, vivent le meilleur des choses - mais pour combien de temps, encore, en Amérique ?...

 

Clin d'œil Un roman plein d'humanité.  Plusieurs "histoires dans l'histoire", cela semble être la façon d'écrire de Paul Auster.

Je me souviens avoir beaucoup aimé ce roman.

 

Lu en octobre 2005

17:29 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

27/04/2012

Le Club des Incorrigibles Optimistes - J.M. Guenassia

http://static.skynetblogs.be/media/185925/livres-thumb.jpg

 Michel Marini avait douze ans en 1959, à l'époque du rock'n'roll et de la guerre d'Algérie. Il était photographe amateur, lecteur compulsif et joueur de baby-foot au Balto de Denfert-Rochereau. Dans l'arrière-salle du bistrot, il a rencontré Igor, Léonid, Sacha, Imré et les autres, qui avaient traversé le Rideau de Fer pour sauver leur peau, abandonnant leurs amours, leur famille, trahissant leurs idéaux et tout ce qu'ils étaient. Ils s'étaient retrouvés à Paris dans ce club d'échecs d'arrière-salle que fréquentaient aussi Kessel et Sartre. Et ils étaient liés par un terrible secret que Michel finirait par découvrir. Cette rencontre bouleversa définitivement la vie du jeune garçon. Parce qu'ils étaient tous d'incorrigibles optimistes. Il manifeste un naturel épatant pour développer une dispute à table, nous faire partager les discussions entre un Russe communiste et un Hongrois antistalinien.

 

 

 

 

BisouClin d'œil Encore un petit bijou qui se lit avec ravissement.  Tous ces personnages qui se côtoient autour de Michel, la manière dont il interprète leurs relations, le couple que forment ses parents, les différentes époques ... enfin, tout vous accroche dans ce roman.  Certains passages auraient pu être surlignés (!) tellement c'était bien écrit, mais voilà, je n'ai pas (encore) l'habitude d'avoir un surligneur à portée de main ...

 

Lu en mars 2012

 

17:31 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran - E.-E. Schmitt

mes livres.jpgA treize ans, Momo se retrouve livré à lui-même.

Il a un ami, un seul, Monsieur Ibrahim, l'épicier de la rue Bleue.

Mais les apparences sont trompeuses :

La rue Bleue n'est pas bleue.

L'Arable n'est pas arabe.

Et la vie n'est peut-être pas forcément triste ...

 

 

Clin d'œil Rien que du bonheur à lire ce roman plein de poésie et de tendresse.  Les relations entre le petit garçon, Momo, et l'épicier sont superbement décrites.  Un régal !

 Lu en janvier 2007

16:48 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (4)

24/04/2012

Balle de match - Harlan Coben

livres.jpgDans le monde du tennis professionnel, certains n'hésitent pas à remplacer la balle jaune par une autre d'un plus petit calibre aux effets mortels. Comme celle qui a mis définitivement fin à la carrière de l'ancienne championne Valérie Simpson, par exemple. Pour l'agent sportif Myron Bolitar, c'est une nouvelle enquête semée d'embûches qui commence. Qui avait intérêt à tuer Valérie ? Et pourquoi celle-ci a-t-elle cherché à le joindre la veille de son assassinat, après un long silence ? Quel rapport enfin entre elle et le protégé de Myron, Duane Richwood, la star montante de la raquette américaine ? Personne ne semble très enclin à répondre à ces questions. Alors quand la mafia et un sénateur véreux s'en mêlent, Myron comprend que le jeu va être décisif...

 

  Incertain Un Harlan Coben fidèle à lui-même, enquête bien menée, suspense jusqu'à la fin.

Lu en 2007

12:56 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

La Grand-Mère de Jade - Frédérique Deghelt

livres.jpgUne jeune femme moderne « kidnappe » sa grand-mère pour lui éviter la maison de retraite. Frédérique Deghelt livre un intimiste récit à deux voix. A travers le charme délicat de l’aveu, d’une écriture légère, elle procure à ses personnages la force et l’audace de réinventer leur vie. Pour éviter à sa grand-mère – Mamoune au parfum de violette et de fleur d’oranger – un placement en maison de repos, Jade « l’enlève » et l’installe dans son appartement parisien. L’octogénaire savoyarde et la jeune femme célibataire, journaliste indépendante, vont tisser avec douceur et simplicité une vie commune nourrie de leurs souvenirs. Mais, derrière les choses ténues du quotidien, c’est l’émouvante tragédie de la vie qui se déroule. Celle-ci se dévoile dans les récits croisés des deux femmes, l’une, écrivain en devenir, l’autre, lectrice passionnée qui a secrètement fait de ses montagnes savoyardes son cabinet de lecture. Se construit alors un échange littéraire au cours duquel elles se livrent et se découvrent. Jade, qui concevait sa vie sans ancrages ni repères, apprend de sa grand-mère que c’est dans la confiance et l’acceptation de l’autre, et seulement là, que l’on a des chances d’être soi. Grâce à Mamoune, touchante dans sa dignité chancelante, l’appartement de Jade devient le lieu de tous les possibles. Habilement, de sa prose douce et bienveillante, Frédérique Deghelt nous raconte la libération d’une jeune femme perdue dans l’agitation de sa vie. Et livre le portrait étonnant et tendre d’une grand-mère en qui éclot un sentiment amoureux imprévisible.

Sourire Clin d'œil Une rencontre émouvante de deux générations et une belle leçon de vie au dénouement déroutant. 

Lu en 2012

 

09:44 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (5)

23/04/2012

Sans un Adieu - Harlan Coben

imagescoben.jpg
 
Un voyage de noces qui tourne au cauchemar

Laura et David vont passer leur lune de miel en Australie. Elle est une ancienne top model devenu femme d'affaires. Il est basketteur professionnel. Mais le destin n'épargne pas ce couple romantique, béni des dieux et, semble-t-il, au-delà de tout soupçon. Un matin, David se lève aux aurores et disparaît mystérieusement, laissant un simple mot, laconique : « Je suis parti nager. N'oublie jamais que je t'aime... » Pour Laura, c'est le début d'une longue et périlleuse enquête, qui va la conduire beaucoup plus loin qu'elle ne l'aurait imaginé, sur les traces de ses propres parents, de leurs mensonges et de leurs crimes...

 

Sourire J'ai vraiment bien aimé, bien que j'aie eu un peu de mal à entrer dans l'intrigue.  J'ai littéralement "dévoré" les quelque 200 dernières pages.

Lu en avril 2012

20:10 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)